« La lecture nous donne un endroit où aller lorsque nous devons rester où nous sommes » – Mason Cooley

lundi 18 décembre 2017

Sénéchal II de Grégory Da Rosa



 Cinq fleurs : Je suis conquise (Coup de cœur)




Titre : Sénéchal II
Auteur : Grégory Da Rosa
Genre : Médiéval-fantastique
Public visé : Adulte
Année de parution : 2017
Nombre de pages : 320 pages (Mnémos)

Quatrième de Couverture : « Le roi est mort. »

Rien ne s’est passé comme prévu. Défaits, trahis, maudits, nous sommes tout près de céder. Mais les cloches résonnent et il me faut sûrement faire quelque chose. Après tout… je suis le sénéchal.

Trahison ! Assassinat ! Les épreuves de Philippe Gardeval, grand sénéchal du royaume, sont de plus en plus redoutables. Depuis trois jours et deux nuits, les Castellois assiègent la capitale, les traîtres grouillent dans les rues et les couloirs sont hantés par les secrets et les haines. Othon de Ligias, l’ennemi du sénéchal, plus vindicatif que jamais, redouble d’efforts pour le faire tomber. La princesse Sybille, l’espoir du royaume, troque couronne de fleurs contre couronne d’épines, et alors que l’horreur ne le dispute qu’à la félonie, une lueur que l’on pensait depuis longtemps éteinte apporte espoir et chaleur aux âmes meurtries.


Ce que j'en ai pensé (sans spoilers) : Si le premier tome de Sénéchal m'avait déjà bien plu, le deuxième tome de cette trilogie m'a complètement conquise. À la fin du premier tome, Grégory Da Rosa nous avait laissé sur un cliffhanger ; et c'est dans cette continuité que commence ce deuxième opus. Nous suivons toujours les péripéties du Sénéchal de Lysimaque, Philippe Gardeval, qui cherche à démêler les intrigues politiques, les complots et assassinats qui surviennent durant le siège de sa cité. Le Sénéchal est un personnage principal atypique, loin des standards classiques de la fantasy. Vieux, cabossé, boiteux, sans une once de bravoure guerrière... Cette singularité donne de la profondeur et de la complexité à ce vieux briscard. Et il est plaisant de suivre son histoire - surtout qu'il cache (encore) des secrets bien enfouis.

Mais ce qui fait la force des romans de Da Rosa, c'est sa plume - même si certains penseront que son style est trop lourd ou trop exagéré. L'auteur a cette capacité à nous immerger complètement dans son univers grâce à sa prose. L'ambiance poisseuse, sale et glauque de la première partie du roman, dans la basse-ville, est parfaitement retranscrite. On ressent cette crasse et cette insalubrité à chaque moment... Comme pour le premier tome, je trouve que le style moyenâgeux de l'auteur sert à merveille l'intrigue qu'il développe.

Encore une fois, l'intrigue est haletante. Grégory Da Rosa a réussi à me captiver dès les premières pages, et jusqu'au bout (et encore une fois, il nous laisse sur un terrible suspens !!) ! Certes, comme dans le premier tome, je lui reprocherai volontiers quelques longueurs, mais elles m'ont parue bien moins gênantes dans ce deuxième tome. La mythologie de l'univers, que je trouvais un brin classique dans le premier tome, se trouve cette fois au cœur de l'intrigue et plus originale que je ne le pensais. Et les légendes sur la fondatrice de Lysimaque m'ont beaucoup plu. Quand à la temporalité du récit, la narration continue de se compter en heures et en jour ; ce qui donne une construction vraiment intéressante.         

Mon avis en résumé : Avec ce deuxième tome de Sénéchal, Grégory Da Rosa prouve qu'il est un auteur à suivre. Sa plume aux accents moyenâgeux nous immerge complètement dans son histoire et son univers, sur les traces d'un personnage complexe, profond et singulier. Malgré ses défauts - qui n'entachent pas, selon moi, la qualité de l'ouvrage - Sénéchal II est un coup de cœur. J'ai été happée par l'histoire, et surtout, captivée par l'atmosphère du roman. J'attends maintenant le dénouement de cette trilogie avec impatience !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire