Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. - Antoine Albalat

vendredi 11 mars 2016

Chrysalide d'Ivan Kwiatkowski


Chrysalide d'Ivan Kwiatkowski
 
Cinq fleurs : Je suis conquise


Titre : Chrysalide
Auteur : Ivan Kwiatkowski
Genre : Fantastique
Public visé : Adultes
Année de parution : 2015
Nombre de pages : 38 pages (Collection e-courts, Voy'[el])

Quatrième de Couverture : Une jeune fille est laissée pour morte dans un terrain vague, où un artiste peintre la recueille. Elle est étouffée par la rancœur et il suffoque sous le dôme de verre qui protège la ville. Au milieu des chrysalides, fleurs au parfum mortel, ils devront se reconstruire... ou se détruire. 

Ce que j'en ai pensé  : J'avais entendu beaucoup de bien de cette courte histoire ; mais également des avis beaucoup plus mitigés. À mon sens, c'est la force même de ce livre. Chrysalide est une histoire sombre, oppressante, étouffante, cruelle, servie par une plume magnifique, nous délivrant des instants de pure poésie. Un contraste saisissant entre la relation chaotique et destructrice des personnages, la noirceur du monde dystopique, et la beauté préservée de certaines choses. Qui doit-on aimer ? Qui doit-on haïr ? Les frontières se brouillent ; ni blanc, ni noir, subsiste seulement du gris. Chrysalide possède un univers, une intrigue et des personnages qui peuvent rebuter le lecteur, le pousser au-delà de ce qu'il est capable d'accepter. Personnellement, j'adore être prise en otage avec mes sentiments. Et c'est ce tour de force que l'histoire d'Ivan Kwiatkowski parvient à réaliser en si peu de pages. Un ravissement.                   
         
Mon avis en résumé : Une très courte histoire, sombre et cruelle, dont la noirceur et l’ambiguïté pourraient en déstabiliser plus d'un. Pour moi, ce fut un plaisir intense.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire