Un livre qu'on quitte sans en avoir extrait quelque chose est un livre qu'on n'a pas lu. - Antoine Albalat

mercredi 17 juin 2015

Et si on parlait de Prophétie Nordique, pour changer ?


C'est bien joli d'ouvrir un nouveau blog pour son projet, mais encore faudrait-il vous en toucher deux mots ? Comme je l'ai évoqué dans mon premier billet, après avoir administré pendant cinq ans un jeu de rôle par forum se déroulant dans l'univers de Prophétie Nordique, j'ai décidé de me consacrer depuis 2013 à l'écriture d'une version roman. Mais de quoi ça parle au juste ?



« Depuis le royaume d’Asgard d’où il pouvait observer l’étendue de son legs, Odinn baptisa le continent nordique Gwendir. Il prit ensuite la décision de créer une multitude de peuplades pour fouler les terres de son héritage. Il convoqua alors les dieux de son cortège et leur soumit son idée d’une pluralité d’espèces. Sept d’entre eux approuvèrent et Odinn confia à chacun la lourde tâche de confectionner un peuple. Pendant trois jours et trois nuits, les Sept s’isolèrent du reste de la Cour Céleste pour réfléchir à la requête du Dieu Souverain. Au matin du quatrième jour, tous se mirent au travail. Et au crépuscule du septième jour, chacun fut en mesure de paraître devant Odinn pour lui proposer l’œuvre à laquelle il s’était consacré durant tout ce temps. » (Extrait du Prologue)

Résumé - Lorsque le monde était encore jeune, les Dieux Immortels décidèrent de le façonner selon leur volonté. Odinn, qui avait hérité des austères contrées septentrionales, prit la décision de créer une multitude de peuples pour fouler les terres de son héritage. Il convoqua les dieux de son cortège et leur soumit son idée d’une pluralité d’espèces. Sept d’entre eux approuvèrent et chacun se vit confier la lourde tâche de confectionner un peuple. Lorsque chacun eut œuvré de son côté, ils se rassemblèrent pour présenter leurs peuples. Lorsque ce fut au tour du Septième Dieu, le rusé Loki, la cérémonie de présentation fut interrompue par l'apparition des Nornes. Les prophétesses mirent en garde les dieux contre l'avenir qu'ils étaient en train de façonner pour leur descendance : des humeurs belliqueuses de leurs Créateurs, les Peuples hériteraient. Jamais la paix, le Gwendir ne connaîtrait. Terrorisés par le destin réservé à leurs progénitures, les Dieux s'écartèrent les uns des autres. En secret, ils complotèrent pour assurer la survie de leurs peuples. Des objets magiques furent forgés pour les premiers hommes et les premières femmes. Et en agissant ainsi, les dieux scellèrent la prophétie des Nornes...

Des siècles ont passé depuis la Prophétie. L'Ordre des Sept Compagnons a unifié la terre du dieu Odinn, préservé la cohésion du continent et maintenu la sécurité de ses habitants. Mais l'aube d'une nouvelle ère est sur le point de se lever : l'Ordre a été dissout ; Six monarques ont été assassinés ; La guerre gronde. Idril, Siran et Telak ne se connaissent pas. Pourtant, bien des siècles auparavant, leurs destins ont été prophétisés par les Nornes et scellés par les agissements des Dieux. Dans cette guerre pour la liberté, l’avenir des Sept Royaumes est entre leurs mains.
Tome 1 -  Lorsque le Seigneur Nordique fait disparaître ses pairs, Idril voit son existence paisible voler en éclats. Unique héritière de la souveraine amazone, la jeune femme doit monter sur le trône, reprendre les rennes du royaume et faire payer au Seigneur Nordique sa trahison. Pour mener à bien son entreprise, elle devra obtenir le soutien des autres Peuples, mais tous ne semblent pas prêts à réclamer justice. Dans sa quête d'alliés, Idril pourra néanmoins compter sur le soutien de son ami d'enfance, devenu, lui aussi, l'un des Sept souverains du Gwendir.


Bilan : Juin 2015 - J'ai commencé à imaginer ce projet en 2007, à penser à une version roman en 2008, et à rédiger véritablement en 2013. J'ai connu des hauts et des bas pendant cette période de rédaction, des gros moments de doute et de remise en question : est-ce que mon histoire est intéressante ? est-ce que ma plume est bonne ? est-ce que je peux intéresser des gens ? j'ai réussi avec mon forum, mais est-ce que je réussirai avec mon roman ? Ces questionnements m'ont empêchée d'avancer pendant plusieurs mois, mais m'ont également poussée à prendre un nouveau départ pour mon histoire. Aujourd'hui, ce sont 9 chapitres et 1 prologue qui sont rédigés, soit environ 166.000 signes. J'entame mon dixième chapitre, enthousiaste. Aujourd'hui, c'est grâce au collectif CoCyclics que je maintiens mon rythme d'écriture. Le collectif a été un formidable tremplin quand j'en avais le plus besoin, un lieu d'échanges extraordinaire, où je peux discuter avec de nombreux auteurs. L'émulation y est forte, motivante et propice aux rencontres et aux affinités.

Le mot de la fin - Je suis attachée à mes personnages et à mon univers. Qu'importent les difficultés, je ne pourrais pas cesser de penser à eux. Ils font partie de moi, et si parfois ma thèse ou ma vie personnelle m'éloignent de ma création, elle n'est jamais très loin. Il me suffit de fermer les yeux pour être dans ce monde. Et finalement, tout ce qui compte, c'est que je sois capable de m'évader dans cet autre univers dès que le besoin s'en fait sentir. Et si vous voulez vous y projeter avec moi, prenez place...      

3 commentaires:

  1. Tu sais bien que je m'y suis déjà projetée, ma chère "filleule" :)
    Dis, c'est quoi ce joli carnet en photo? "ouvre de grands yeux de papèterie addict" :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma plus grande joie, "marraine" :)
      C'est un carnet en cuir offert par mon homme, pour mon anniversaire. Je consigne toutes mes idées dans un carnet, et comme j'adore les objets en cuir... Le problème, c'est qu'il est tellement beau que, hormis la Calligraphie que j'ai faite pour la première page, je n'ai plus jamais osé écrire dedans... *rires*
      Quand mon carnet actuel sera terminé, je passerai outre ce détail et le remplirai à son tour !

      Supprimer
  2. Oh, je suis en retard! Moi aussi je collectionne les carnets et j'ose à peine écrire dedans tellement j'ai peur de gâcher leur beauté, (C'est bête, mais bon… :) ) mais j'en ai quand même un dans lequel j'ai noirci pas mal de pages pour le tome 2! Superbe calligraphie, en tous cas, c'est très réussi!

    RépondreSupprimer